Chaleur accablante

Impacts d'une forte chaleur sur la santé

La chaleur peut représenter certains risques pour la santé et causer une déshydratation dont les principaux symptômes sont :

  • une soif intense
  • une fatigue inhabituelle
  • des maux de tête
  • des étourdissements
  • de l’enflure aux mains, aux pieds et aux chevilles et des crampes musculaires

En absence d’intervention, l’état peut s’aggraver, pouvant aller jusqu’au coup de chaleur qui peut se reconnaître par une température du corps élevée, de la confusion, et un évanouissement. Le coup de chaleur est une urgence médicale; il peut survenir rapidement et entraîner la mort à court terme s’il n’est pas traité. La prudence s’impose!

Qui est à risque?

Tout le monde peut être atteint de problèmes de santé liés à la chaleur, mais certaines personnes sont plus à risque, comme :

  • Les personnes âgées
  • Les nourrissons et jeunes enfants
  • Les personnes avec des maladies chroniques, surtout les maladies du cœur, des poumons, des reins et certains troubles de santé mentale
  • Les personnes qui ont besoin d’aide pour boire
  • Les personnes qui travaillent à l’extérieur ou qui sont exposées à la chaleur d’autres sources (ex. cuisiniers)

Prévenir les effets de la chaleur

Afin de prévenir l’apparition de symptômes tels que maux de tête, crampes musculaires, enflure des mains, des pieds et des chevilles, fatigue inhabituelle ou signes de déshydratation, prendre les précautions suivantes :

  • Boire de l’eau tout au long de la journée, même quand on ne ressent pas la soif.
  • Éviter les boissons alcoolisées et sucrées et celles contenant de la caféine (thé, café).
  • Planifier les activités à des périodes plus fraîches de la journée et diminuer l’intensité des activités au besoin.
  • Passer quelques heures à l'air conditionné chaque jour (centres commerciaux, lieux publics climatisés).

Pour les enfants, on recommande spécifiquement de :

  • S’assurer qu’ils ont toujours accès à de l’eau et qu’ils boivent fréquemment, aux 20 minutes.
  • Les rafraichir souvent avec de l’eau (serviette humide, bain, piscine, arrosoir, etc.).
  • Limiter leur exposition à la chaleur (demeurer dans un endroit frais ou à l’ombre).
  • Les protéger de la chaleur avec des vêtements légers et de couleurs pâles et un chapeau à larges bords.

Soyons vigilants et solidaires

En cas de chaleur accablante ou extrême, il ne faut jamais laisser les enfants dans la voiture, même pendant quelques minutes. Aussi, il est important de surveiller l’état de santé des personnes à risque! Si vous avez des membres de la famille, des connaissances ou des voisins âgés, en perte d’autonomie ou qui souffrent de problèmes de santé physique ou mentale, téléphonez-leur ou visitez-les pour avoir des nouvelles et offrez de leur apporter des boissons fraîches ou de les accompagner dans des endroits climatisés ou bien ventilés.  

Pour plus de renseignements sur les questions touchant la santé, vous pouvez vous adresser en tout temps au service Info-Santé en composant le 811.

Pour toutes urgences, appeler le 911.

Pour en savoir plus 

Contexte en Outaouais

Les changements climatiques contribuent à l’augmentation de la fréquence et de l’intensité des épisodes de forte chaleur. De par sa situation géographique, l'Outaouais, et particulièrement les milieux urbains, sont susceptibles de connaître des températures élevées accompagnées de forts taux d'humidité.

Rôle de la santé publique et système d'avertissement

Dans le but de protéger la santé de la population de son territoire, la Direction de santé publique du CISSS de l’Outaouais a le mandat d’assurer une vigie saisonnière des conditions météorologiques du 15 mai au 30 septembre. Deux types d’avertissement aident à réaliser cette vigie : 

Chaleur  accablante :

avis émis par Environnement Canada à toute la population touchée lorsqu’au Québec (sauf le Nunavik) les prévisions météorologiques annoncent des températures d’au moins 30°C avec un indice humidex de plus de 40 pendant au moins une heure. 

Chaleur extrême :

avis émis par les autorités de santé publique au Québec lorsque, sur trois jours consécutifs, les températures sont d’au moins 31°C le jour et 18°C la nuit. Comme de telles températures peuvent augmenter le nombre et la gravité des symptômes, l’émission d’un avertissement de chaleur extrême permet à la population et aux professionnels du réseau de la santé d’être encore plus vigilants.