COVID-19

Pour plus d'informations, consultez notre section sur la COVID-19. Des questions ? 1-877-644-4545

 

Enquêtes

Cette section vous présente les résultats des 4 enquêtes suivantes :

Initiative concertée d'intervention pour le développement des jeunes enfants

L'Initiative concertée d'intervention pour le développement des jeunes enfants (ICIDJE) vise à soutenir le développement des enfants québécois de 0 à 5 ans et à mieux préparer leur entrée au premier cycle du primaire ainsi que leur réussite scolaire. Ce projet découle d'un partenariat entre le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS), le ministère de la Famille, le ministère de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur (MEES), Avenir d'enfants et l'Institut de la statistique du Québec (ISQ).

L'ICIDJE comprend deux volets : un volet Enquête, avec l’enquête québécoise sur le développement des enfants à la maternel (EQDEM) et un volet intervention.

Volet enquête de l'ICIDJE

L’Enquête québécoise sur le développement des enfants à la maternelle 2017 (EQDEM) permet de connaître la proportion d’enfants vulnérables pour cinq domaines de développement :

  • Santé physique et bien‐être (motricité, préparation physique pour l’école, etc.)
  • Compétences sociales (responsabilité, respect des pairs, etc.)
  • Maturité affective (hyperactivité et inattention, comportements agressifs, craintifs et anxieux, etc.)
  • Développement cognitif et langagier (intérêt et habileté pour la lecture et l’écriture, les mathématiques, etc.)
  • Habiletés de communication et connaissances générales (capacité à raconter une histoire, à communiquer ses besoins à l’adulte ou aux pairs, etc.)

Cette enquête, de type recensement, a été complétée par les enseignant(e)s de maternelle 5 ans pour chacun des élèves de leur classe.

Qu'est-ce qu'on entend pas enfants vulnérables?

Être vulnérable signifie être susceptible d’être moins bien outillé que les autres pour profiter pleinement de ce que l’école peut offrir.

Il est important de souligner que cette mesure n’est pas un outil de diagnostic de retard de l’enfant, mais d’un portrait global de l’état de développement des enfants au Québec.

Volet intervention de l'ICIDJE

Le second volet « intervention » porte sur la mobilisation et la concertation des communautés afin qu’elles travaillent ensemble à favoriser le développement global des enfants et d’agir tôt.

L'agir tôt

Agir en petite enfance, c’est agir dès la grossesse jusqu’à 5 ans. C’est tenir compte de l’environnement afin de permettre à chaque enfant de devenir un adulte en santé et épanoui. Les premières années de la vie d’un enfant sont les plus actives en ce qui a trait à ses apprentissages. Il est possible de prévenir des difficultés qui pourraient apparaître plus tard durant sa vie, comme le décrochage scolaire, la pauvreté ou les inégalités sociales et de santé.

Les résultats de l’EQDEM 207 montrent qu’en Outaouais, près d’un enfant sur 3 est vulnérable dans au moins un domaine de développement, comparativement à 28 % pour le reste du Québec.

En savoir plus

Visiter le site de l'Enquête (EQDEM)

Consulter les bulletins dédiés à l'Outaouais :

Bulletin ICIDJE en Outaouais_numéro 1_juin 2018

Bulletin ICIDJE en Outaouais_numéro 2_octobre 2018

Enquête québécoise sur le développement des enfants à la maternelle

Découlant de l'Initiative concertée d'intervention pour le développement des jeunes enfants (ICIDJE),

l'Enquête québécoise sur le développement des enfants à la maternelle (EQDEM) de 2012 et de 2017 souligne l'importance accordée au développement global des enfants. Ces enquêtes visent à recueillir de l'information auprès des enseignants au sujet des enfants inscrits à la maternelle afin d'évaluer le bagage qu'ils ont pour effectuer LE GRAND SAUT (le passage de la maternelle à la première année du primaire).

Pour mesurer le développement de l'enfant à la maternelle, l'instrument de mesure du développement de la petite enfance (IMDPE) est utilisé. Cet instrument de mesure ne vise pas à fournir une mesure individuelle du développement ou une mesure de la performance du personnel enseignant ou de l'école. Il évalue plutôt les forces et les faiblesses d'un groupe d'enfants vivant dans une communauté ou un territoire selon différents domaines de développement :

  • Santé physique et bien-être
  • Compétences sociales
  • Maturité affective
  • Développement cognitif et langagier
  • Habiletés de communication et connaissances générales
Enquête québécoise sur le développement des enfants à la maternelle 2012 -Portrait statistique de la région de l'Outaouais
Résumé: résultats régionaux de l'Enquête québécoise sur le développement des enfants à la maternelle, 2012

Cette enquête panquébécoise a été réalisée par l'Institut de la statistique du Québec, en collaboration avec les directions régionales de Santé publique et du ministère de l'Éducation, du Loisir et du Sport, les commissions scolaires et les écoles secondaires privées et publiques des régions.

Un total de 3 625 des quelque 20 000 élèves du secondaire en Outaouais ont répondu à un questionnaire auto-administré en 2010 et en 2011. Ils provenaient de 23 écoles et de 150 classes du secondaire 1 au secondaire 5 réparties sur tout le territoire.

Le résumé des résultats régionaux de l’enquête se présente en deux volets, le premier concerne la santé physique et Secondaire volet 1 et le second, la santé mentale et l'adaptation sociale,Secondaire volet 2

L’enquête québécoise sur la santé des jeunes du secondaire (EQSJS) a été réalisée en 2010-2011 et 2016-2017. Elle vise à obtenir de l’information prioritaire sur l’état de santé des jeunes inscrits au secondaire, ainsi que sur leurs habitudes de vie. Plus de 3 600 jeunes à chaque enquête ont été interrogés dans la région.

Le résumé des résultats régionaux de l’enquête de 2010-2011 est présenté en deux volets, le premier concerne la santé physique Secondaire volet 1 et le second, la santé mentale et l'adaptation sociale, Secondaire volet 2. Pour l’enquête de 2016-2017, les données relatives à la santé physique et mentale sont synthétisées dans la présentation ci-jointe.

Enquête sociale et de santé outaouais régionale (ESSOR)

L’enquête a été menée en 2013 en collaboration avec l'Institut de la statistique du Québec, auprès de 2 644 répondants dans la région. Conformément à la Loi sur la santé publique qui prévoit que les directeurs régionaux de santé publique doivent diffuser périodiquement des rapports sur l'état de santé de la population, l'ESSOR permet de mettre à jour plusieurs informations sur les populations spécifiques des cinq territoires. L'enquête vise aussi à documenter les caractéristiques de santé d'un sous-ensemble de répondants à l'emploi de la fonction publique fédérale.

Enquête
Présentation des résultats
Questionnaire