COVID-19

Pour plus d'informations, consultez notre section sur la COVID-19. Des questions ? 1-877-644-4545

 

Vaccination

Sur cette page

Les vaccins sont fabriqués de petites quantités de microbes responsables de certaines maladies. Ces microbes ont été traités pour leur enlever le pouvoir de transmettre les maladies. Cependant, ils demeurent capables de faire réagir le système immunitaire pour qu’il apprenne à se défendre contre eux.

Les microbes traités que contiennent les vaccins peuvent être :

  • des bactéries ou des virus entiers, morts ou affaiblis
  • des portions de bactéries ou de virus morts ou affaiblis

Les vaccins sont parmi les outils les plus sécuritaires de la médecine moderne. La vaccination est l’un des plus grands succès de la médecine. De toutes les interventions dans le domaine de la santé, c’est l’une des plus efficaces. L’Organisation mondiale de la santé estime que la vaccination a permis d’éviter plus de deux millions de décès dans le monde en 2003. Au Canada, la vaccination a eu un impact important sur la diminution du nombre de personnes malades depuis l’introduction des programmes de vaccination en 1920.

Si l’on cessait de vacciner, les maladies infectieuses réapparaîtraient rapidement et se répandraient. C’est ce que démontre l’expérience de plusieurs pays. Au Canada, certaines maladies infectieuses sont devenues plus rares, mais elles sont toujours existantes. Par exemple, le tétanos continuera toujours d’exister parce qu’il est causé par une bactérie présente dans le sol. De plus, les maladies évitables par la vaccination sont très fréquentes dans d’autres pays. Ces maladies peuvent être attrapées au cours d’un voyage ou être ramenées ici par des gens en provenance de ces pays. Il est donc très important de continuer à se protéger contre ces maladies.

Beaucoup de personnes peuvent douter de la sécurité des vaccins ou avoir peur des effets secondaires. Plusieurs mythes à propos de la vaccination sont véhiculés dans la population depuis longtemps. De plus, certains sites Internet et médias font naître beaucoup d’inquiétudes en mettant l’accent sur les liens, établis à tort, entre les vaccins et certaines maladies, comme l’autisme ou la sclérose en plaques.

Il est donc important de consulter des sources fiables pour obtenir de l’information actuelle et juste. En plus des professionnels de la santé, Internet est un moyen d’obtenir de l’information sur la vaccination. Toutefois, il est important de consulter des sites crédibles. Ne pas hésiter à en parler à votre professionnel de la santé.

Saviez-vous que

  • Non les vaccins n’épuisent pas le système immunitaire, les vaccins sont sécuritaires!
  • Arrêter de se faire vacciner c’est permettre aux maladies infectieuses de réapparaître.
  • Pour comprendre les vaccins, il faut bien s’informer et consulter les bonnes références.

Vaccination des voyageurs

Plusieurs personnes partent en voyage chaque année vers de chaudes destinations touristiques. La Direction de santé publique de l’Outaouais rappelle aux voyageurs l’importance de s’informer et de prendre des précautions avant le départ. Quelques semaines avant de partir en voyage, il faut s’assurer de recevoir tous les vaccins requis en fonction des endroits visités et des recommandations ou prescriptions de médicaments pour les maladies non évitables par les vaccins.

Certains vaccins peuvent être fortement recommandés en fonction de votre destination. Sur le site de l'Agence de la santé publique du Canada, il est possible de connaître les vaccins recommandés en choisissant votre destination et d'obtenir quelques conseils de santé avant votre départ.

Se faire vacciner, c’est s’offrir la meilleure protection contre certaines maladies graves évitables par la vaccination. Les vaccins représentent la méthode la plus efficace pour bien préparer un voyage, en prévenant les maladies infectieuses présentes dans certains pays, comme la typhoïde, la fièvre jaune, etc.

Pour se faire vacciner

  • Pour toute information sur la vaccination des voyageurs, adressez-vous à une clinique de vaccination en santé voyage.
  • Pour obtenir les coordonnées des cliniques de santé voyage, vous pouvez contacter le 811.

Vaccination des adultes

La vaccination est la méthode la plus efficace pour prévenir les maladies infectieuses, comme la diphtérie, la coqueluche et le tétanos. Bien que le nombre de personnes atteintes ait diminué de façon spectaculaire depuis l’arrivée des vaccins, ces maladies n’ont pas encore disparu, et lorsque les taux de vaccination baissent, elles réapparaissent.

Se faire vacciner, c’est s’offrir la meilleure protection contre plusieurs maladies graves. Lorsqu’une personne reçoit un vaccin, les cellules de défense de son corps commencent à fabriquer des anticorps. C’est une réaction protectrice naturelle. Les anticorps de la personne vaccinée la protègent contre les virus et les bactéries responsables des infections.

Femmes enceintes

Il est recommandé de vacciner la femme enceinte contre la coqueluche entre la 26 et 32 semaines de grossesse, afin de prévenir la coqueluche chez l’enfant lors de ses premiers mois de vie. La mère vaccinée développe des anticorps protecteurs et les transmet au foetus par le placenta. Le bébé naît alors avec une quantité importante d’anticorps contre la coqueluche. Cela permet de le protéger contre cette infection avant la première vaccination de routine prévue à l’âge de 2 mois.

Maladies chroniques et vaccination

Certains problèmes de santé chronique (exemple : diabète, maladie cardiaque, maladie du foie, maladie pulmonaire, maladie rénale, anémie, cancer, maladie de Crohn, etc.) peuvent nécessiter d’autres vaccins pour être adéquatement protégé des maladies évitables par la vaccination. Pour plus d’informations, consultez un professionnel de la santé pour connaître les autres protections requises par votre condition.

Mode de vie et vaccination

Certains modes de vie (par exemple : utilisateurs de drogues par injection/inhalation, personnes itinérantes, homme ayant des relations sexuelles avec d’autres hommes, travailleurs de certains domaines d’activité, etc.) prédisposent à certaines maladies. Aussi, des vaccins supplémentaires pourraient vous être offerts. Pour plus d’informations, consultez un professionnel de la santé pour connaître les autres protections requises selon votre mode de vie.

Information sur le Web

Pour prendre une bonne décision au sujet de la vaccination, il faut des informations fiables. Les sites gouvernementaux et d’associations médicales nationales reconnues sont des sources sûres. Rappelons qu’il est également possible d’obtenir de l’information sur la vaccination auprès de son médecin ou d’une infirmière.

Vaccination des enfants

Le calendrier régulier de vaccination pour les enfants et les adolescents  permet de savoir quel vaccin est recommandé et à quel âge. Dans certains cas, il peut s'agir de rappels de vaccins pour assurer une protection adéquate.

Il est important de faire vacciner votre enfant selon l’âge recommandé et d’éviter les retards afin que celui-ci soit protégé en temps.

La vaccination en milieu scolaire

Les campagnes de vaccination dans les écoles primaires et secondaires permettent de joindre les enfants et les adolescents québécois afin qu’ils puissent profiter des effets bénéfiques de la vaccination.

Pour plus d'information sur la vaccination en milieu scolaire,consulter la page Conseils et prévention sur le portail du ministère

Calendrier régulier de vaccination en milieu scolaire

4e année du primaire

  • Vaccin contre le virus du papillome humain (VPH) pour les filles et les garçons
  • Vaccin contre les hépatites A et B
  • Mise à jour de la vaccination

3e année du secondaire

  • Vaccin contre le VPH chez les garçons
  • Vaccin contre la diphtérie et le tétanos
  • Vaccin contre le méningocoque
  • Mise à jour de la vaccination

Il est important de faire parvenir à l’infirmière scolaire, le carnet de vaccination de votre enfant. L’infirmière s’assurera que tous les vaccins indiqués ont été administrés. Lors de la mise à jour de leur vaccination, les élèves peuvent se voir offrir les vaccins manquants selon l’évaluation de l’infirmière scolaire. Même aujourd’hui, il est important d’être bien protégé parce que ces maladies existent toujours.

Consultez la page des Services de santé en milieu scolaire pour en apprendre davantage.

À voir aussi

Visiter la page Vaccination (0-4 ans) pour les tout-petits

Saviez-vous que

  • Pour les enfants âgés de moins de 14 ans, l’autorisation des parents ou du tuteur est requise pour les vacciner.
  • Pour les jeunes âgés de 14 ans ou plus, le jeune lui-même consent à être vacciné.
    Les adolescents reçoivent tous les renseignements nécessaires sur les vaccins à recevoir afin qu’ils puissent faire un choix éclairé.

Pour en savoir plus

sur la vaccination, consultez ce site Web L’importance de la vaccination, ainsi que les pages au sujet des différents vaccins  sur le site du ministère de la Santé et des Services sociaux.