COVID-19

Pour plus d'informations, consultez notre section sur la COVID-19. Des questions ? 1-877-644-4545

 

Autres maladies infectieuses

Il existe d'autres maladies infectieuses qui peuvent aussi se propager au Canada.
Vous trouverez dans cette section des informations utiles concernant leurs modes de transmission, leurs symptômes ainsi que certains conseils pour les prévenir.

Campylobacter

Le campylobacter est une bactérie capable de causer toutes sortes d’infections dont la plus fréquente est l’infection des intestins que se manifeste par de la diarrhée et des crampes abdominales. Cette bactérie est la principale cause de diarrhée infectieuse au Québec.

La maladie est transmise le plus souvent lors de la consommation d’aliments ou des boissons contaminés tel que la viande insuffisamment cuite, du lait ou des produits laitiers non pasteurisés ou de l’eau contaminée.

Lorsque la maladie n’est pas trop sévère, la plupart des personnes malades vont guérir en quelques jours sans prendre d’antibiotique.

Chikunguya

Le virus Chikungunya se transmet aux humains par une piqûre de moustique infecté. Il n'existe pas de vaccin ou de médicament pour prévenir la transmission de ce virus.

Le virus Chikungunya est présent sur plusieurs îles des Caraïbes et dans les pays avoisinants.

Symptômes

Les symptômes du virus Chikungunya sont de la fièvre ainsi que des douleurs articulaires semblables à celles causées par l’arthrite.

Prévention

Vous pouvez vous protéger en vous couvrant lorsque vous êtes à l’extérieur et en appliquant un insectifuge sur la peau exposée.

En savoir plus

Agence de la santé publique du Canada - Conseils de santé aux voyageurs

Gouvernement du Canada - Chikungunya

Prévenir les piqûres de moustiques

Coqueluche

La coqueluche est une infection bactérienne respiratoire très contagieuse qui se transmet par des gouttelettes lors de la toux.

Symptômes

Elle cause de violentes quintes de toux et des difficultés à boire, à manger et à respirer. La maladie dure en moyenne de 6 à 10 semaines.

Complications

Les complications possibles de la coqueluche sont, entre autres, la pneumonie, des convulsions, des dommages au cerveau et dans de rares cas, le décès. Les enfants de moins de 1 an sont les personnes les plus à risque de complications.

Prévention

La coqueluche peut être évitée par la vaccination. Pour plus d'informations sur la vaccination contre la coqueluche, visitez la page Vaccination.

En savoir plus

Consultez la page du ministère de la Santé et des Services sociaux

Ebola

Le virus de l’Ebola est une maladie rare. Ce virus peut entraîner une fièvre hémorragique qui pourrait causer la mort.
Une personne peut contracter le virus de l’Ebola si elle entre en contact avec les liquides biologiques d’une personne infectée.

En 2014-2015, 3 pays d'Afrique ont connu une importante épidémie du virus de l’Ebola, soit la Guinée, la Sierra Léone et le Libéria. Le risque de propagation du virus de l’Ebola par les voyageurs est faible. Jusqu'à présent, aucun cas n'a été identifié au Canada. Les autorités fédérales et provinciales de la santé publique ont mis en place des mesures de surveillance pour toutes les personnes revenant de voyage dans les pays touchés.

Symptômes

  • de la fièvre
  • des frissons
  • une fatigue importante
  • des douleurs musculaires
  • des maux de tête

Pour en savoir plus

Ebola - Portail santé mieux-être

Entérovirus D68

Les entérovirus sont un groupe de virus capables de causer des infections respiratoires avec de la fièvre, de la toux, un écoulement nasal, des éternuements et un mal de gorge. En général, les entérovirus se propagent plus souvent en été et à l'automne.

Qu'est-ce que la souche D68 a de différent?

L'entérovirus D68 peut parfois causer des infections plus sévères chez les jeunes enfants et chez les personnes souffrant déjà de problème respiratoire. Cependant, chez l'adulte, les infections sont, la plupart du temps, légères et sans complication.

Est-il vrai que l'entérovirus D68 peut causer de la paralysie ?

On sait que certains virus du groupe des entérovirus peuvent parfois causer des troubles neurologiques. Des études sont en cours pour mieux comprendre la situation et tenter de déterminer si c'est l'entérovirus D68 ou un autre virus qui cause ces troubles neurologiques.

Comment se propage l’entérovirus D68?

Comme la plupart des autres virus respiratoires, il se propage par la salive ou les sécrétions projetées par la toux ou les éternuements d'une personne infectée ou par contact avec des surfaces contaminées.

Comment se protéger et protéger les autres de l’entérovirus D68?

  • Se laver les mains souvent avec de l'eau et du savon ou un désinfectant à base d'alcool pendant au moins 30 secondes
  • Éviter de se toucher les yeux, le nez et la bouche avec ses mains
  • Tousser ou éternuer dans un papier-mouchoir ou dans son bras ou sa manche plutôt que dans sa main
  • Rester à la maison si vous êtes malade
  • Nettoyer les surfaces fréquemment touchées, par exemple : les jouets et les poignées de porte

Existe-t-il un test de dépistage ?

Le test de dépistage pour l'entérovirus D68 est réalisé par un nombre très limité de laboratoires au Canada et peut prendre plusieurs jours avant d'obtenir les résultats. Ce test n'est pas effectué de routine dans les hôpitaux et est généralement fait que pour les cas sévères ou hospitalisés. En collaboration avec des hôpitaux, le Laboratoire de santé publique du Québec a mis en place un programme de surveillance pour suivre l'évolution du virus.

Comment traite-on cette maladie?

Il n'existe pas de médicament ou vaccin spécifique contre ce virus.

Comme pour beaucoup d'autres infections respiratoires, se reposer et bien s'hydrater est essentiel. Certains médicaments disponibles en pharmacie peuvent aider à réduire l'intensité des symptômes.

Pour les cas plus sévères, des soins spécialisés sont disponibles dans les hôpitaux.

Giardiase

La giardiase est causée par un parasite et provoque une infection intestinale. L’infection est plus fréquente chez les enfants que chez les adultes.

La maladie est le plus souvent transmise de personne à personne et il est possible d’être porteur du parasite dans ses selles sans avoir de symptôme de la maladie.
Les principaux symptômes sont la diarrhée, ballonnement, flatulences, crampes abdominales, selles graisseuses et perte d’appétit.

L’infection est bénigne dans la majorité des cas.

Hépatite A

L’hépatite A est causée par un virus qui affecte le foie.
La maladie est transmise le plus souvent lors de la consommation d’aliments ou des boissons contaminés ou lors de contacts sexuels oro-anaux.

Symptômes

Les principaux symptômes sont la fatigue, perte d’appétit, douleur abdominale, coloration jaune de la peau et des yeux, des selles qui deviennent pâles et l’urine prenant une couleur foncée.

Les plupart des personnes malades vont récupérer complètement en quelques semaines.

Un vaccin efficace et sécuritaire existe contre l’hépatite A.

Pour en savoir plus

Consulter les informations sur le Portail du ministère

Maladie du hamburger (bactérie E. coli)

Qui dit été, dit BBQ...
Et quoi de mieux qu'un bon hamburger à la viande hachée?

Il faut toutefois être prudent, car la viande crue peut parfois être contaminée par la bactérie E. coli. La viande contaminée a la même couleur, la même odeur et le même goût que la viande saine.

Bien faire cuire la viande est l'une des façons pour éviter la maladie.

Pour en savoir plus

L'été, on prend garde aux bactéries!

Consulter le Guide du consommateur de l'épicerie à la maison

Oreillons

Les oreillons sont causés par un virus.

Symptômes

La maladie se manifeste d'abord par une fièvre légère puis une enflure des glandes salivaires situées près de la mâchoire, en avant des oreilles.

Elle est contagieuse jusqu'à 5 jours après l'enflure des glandes salivaires.

Prévention

La vaccination contre les oreillons est recommandée par le Ministère de la santé et des services sociaux du Québec pour prévenir la maladie.

En savoir plus

Pour en savoir plus sur la maladie et les moyens de la prévenir, consultez le Portail santé mieux-être du ministère

Poux

Les poux de tête sont de minuscules insectes grisâtres qui vivent environ 30 jours près de la racine des cheveux et parfois sur les sourcils et dans la barbe. Ces insectes ne volent pas et ne sautent pas. Les poux passent facilement d'une tête à l'autre s'il y a contact entre les cheveux, par exemple, au moment d'une accolade. Il est également important de savoir que les poux peuvent toucher n'importe qui, les riches comme les pauvres. Les poux existent depuis toujours et ne sont pas près de disparaître. Heureusement, ils ne sont pas dangereux, mais ils sont dérangeants! Il est toutefois possible de prévenir les poux et de les traiter.

En savoir plus

La brochure : Poux... Tout savoir sur les poux de tête

Les informations du portail santé mieux-être sur la pédiculose

Faire l'examen de la tête au peigne fin

Schéma de traitement

Rage

La rage est une maladie infectieuse incurable et mortelle causée par un virus. Ce dernier s'attaque au système nerveux des humains. Elle se transmet par la salive à la suite d’une morsure par un animal ayant la rage.
Au Québec, ce sont les chauves-souris, les ratons laveurs, les moufettes et les renards qui sont les plus souvent impliqués dans la transmission de la rage.

Quels sont les moyens de se protéger de la rage?

  • Éviter d'approcher, de toucher, de caresser ou de nourrir des animaux inconnus, errants ou sauvages, même s'ils ont l'air en santé
  • Ne pas toucher à une chauve-souris, qu'elle soit vivante ou morte
  • Ne pas toucher aux animaux morts
  • Enseigner aux enfants les comportements sécuritaires à adopter à l'égard des animaux et s'assurer qu'ils les appliquent
  • Faire vacciner ses animaux de compagnie contre la rage.
  • Lors de la préparation d'un voyage à l'étranger, informez-vous sur les risques de transmission de la rage auprès d'un professionnel de la santé

Quels sont les symptômes de la rage?

  • Douleur et engourdissements à l'endroit où la morsure a été faite
  • Agitation
  • Difficulté à avaler
  • Convulsions

Que faire en cas de morsure?

En tout temps, vous pouvez appeler Info-Santé en composant le 811.

Pour en savoir plus

Visiter la page sur la rage du raton laveur au Québec

Visiter la page du MSSS sur la vaccination contre la rage

La rage de la chauve-souris

Comment nettoyer les déjections de chauve-souris

Salmonelle

La salmonelle est une bactérie capable de causer toutes sortes d’infections dont la plus fréquente est l’infection des intestins que se manifeste par de la diarrhée et des crampes abdominales.

La maladie est transmise le plus souvent lors de la consommation d’aliments ou des boissons contaminés ou après un contact étroit avec un animal porteur de la bactérie.

Lorsque la maladie n’est pas trop sévère, la plupart des personnes malades vont guérir en quelques jours sans prendre d’antibiotique.

Pour en savoir plus

Consulter les informations sur le Portail du ministère

Tuberculose

En Outaouais, la tuberculose est une maladie rare qui se distingue en deux types :

  • la tuberculose active, qui peut être contagieuse
  • la tuberculose latente qui ne l’est pas

Les bactéries tuberculeuses se propagent d'une personne à l'autre par voie aérienne. Lorsqu'une personne souffrant d'une tuberculose infectieuse active du poumon ou des voies respiratoires expire par la bouche, de minuscules gouttelettes contenant des bactéries tuberculeuses sont relâchées dans l'air. Ces gouttelettes peuvent demeurer en suspension dans l'air pendant des heures. Si vous inhalez ces gouttelettes, des bactéries tuberculeuses peuvent pénétrer dans vos poumons.

Les personnes qui souffrent d'une tuberculose active sont très malades et sont obligées par la Loi de prendre leurs médicaments. Chaque année, environ 5 résidents de l'Outaouais apprennent qu'ils souffrent de tuberculose active. Pour diagnostiquer celle-ci, il faut faire plusieurs examens. Souvent, la personne subira une radiographie des poumons ainsi que des examens de laboratoire afin de confirmer la présence dans son organisme de la bactérie responsable.

Les personnes qui ont une tuberculose latente ne ressentent pas de symptôme, car la maladie est à l'état dormant dans leur système. Dans le passé, ces personnes ont été en contact avec quelqu'un souffrant de la maladie. Souvent, au moment du contact, la personne malade ne savait pas qu’elle souffrait de tuberculose. La prise d'un médicament peut empêcher la forme latente de se développer en forme active. La tuberculose, active ou latente, est une maladie qui peut se guérir. Les personnes qui sont contagieuses doivent demeurer en isolement (en quarantaine) à l'hôpital ou à la maison.

Les rôles des professionnels en santé publique sont :

  • de s'assurer que les personnes atteintes de tuberculose active prennent leur médication et qu'ils sont en isolement lorsque cela est requis
  • de s'assurer qu'un dépistage soit réalisé pour les personnes qui auraient pu contracter une tuberculose latente ou active lors d'un contact avec un individu contagieux
  • de coordonner l'évaluation des personnes qui sont nouvellement arrivées au Canada et pour lesquelles le ministère de la Citoyenneté et de l'Immigration a recommandé une surveillance médicale

Virus du Nil

Le virus du Nil occidental (VNO) est une maladie infectieuse transmise par une piqûre de moustique.

Du début de l’été jusqu’aux premières gelées de l’automne, ces moustiques sont présents aussi bien en ville qu’à la campagne.

Les premiers symptômes de la maladie sont de la fièvre, des maux de tête, des douleurs musculaires et parfois des rougeurs sur la peau.

Les personnes de 50 ans et plus et celles ayant une maladie chronique ou un système immunitaire affaibli sont plus à risque de développer des complications touchant le système nerveux.

Il n'existe pas de vaccin  ou de traitement contre le VNO. Cependant, la plupart des personnes infectées guérissent sans traitement. La meilleure façon de prévenir la maladie est d’utiliser du chasse-moustiques et de porter des vêtements longs lors de vos activités à l’extérieur.

Pour en savoir plus

Visiter la page d'information du ministère sur le virus du Nil (VNO)

Comment réduire le nombre de moustiques dans son environnement

Se protéger des piqûres de moustiques

Problèmes de santé dûs au VNO

Zika

Le virus Zika est toujours actif dans plusieurs pays d'Amérique, d'Asie et d'Afrique. Il se transmet aux humains par une piqûre de moustique infecté. Il n'existe pas de vaccin ou de médicament pour prévenir la transmission de ce virus.

En raison des risques possibles pour la santé du foetus, il est recommandé que :

  • toutes les personnes voyageant dans une zone de transmission du virus Zika adoptent en permanence des mesures de protection individuelle contre les piqûres d'insectes.
  • toutes les femmes enceintes et celles qui envisagent de le devenir évaluent la possibilité de reporter leur voyage dans une zone de transmission du virus Zika.
  • toutes les femmes enceintes utilisent une méthode barrière (ex.: condom) lors des relations sexuelles avec un partenaire vivant ou ayant voyagé dans une zone de transmission du virus Zika pendant toute la durée de la grossesse.
  • les femmes qui souhaitent devenir enceintes devraient attendre au moins 2 mois après leur retour d'une zone de transmission du virus Zika avant de tenter de concevoir.
  • les femmes qui ont voyagé/vécu dans une zone de transmission du virus Zika devraient utiliser une méthode barrière (ex.: condom) lors de relations sexuelles avec leurs partenaires pour au moins huit semaines suivant leur départ de la région touchée.
  • les hommes qui ont voyagé/vécu dans une zone de transmission du virus Zika devraient utiliser une méthode barrière (ex.: condom) lors de relations sexuelles avec leurs partenaires (homme ou femme) jusqu'à 3 mois suivant leur départ de la région touchée. Si la partenaire est enceinte, il est recommandé d'utiliser des préservatifs pendant toute la durée de la grossesse.

Pour connaître les pays touchés par le virus Zika, consulter cette page du site du gouvernement fédéral à l'intention des voyageurs

Pour en savoir plus

Visiter le portail du MSSS pour en savoir plus sur le virus Zika