COVID-19

Pour plus d’informations, visitez-le cisss-outaouais.gouv.qc.ca/covid-19

Questions ? 819 644-4545

 

Personnes utilisatrices de drogues par injection ou par inhalation

Les personnes qui utilisent des drogues par injection ou par inhalation (UDII) sont particulièrement touchées par plusieurs ITSS, en particulier l’hépatite C et le VIH. Le risque d’infection plus élevé est dû au partage de matériel d’injection ou d’inhalation. Chaque année 50 à 95 nouveaux cas d’hépatite C sont déclarés, dont, 2 cas sur 3 sont liés à l’injection de drogues.

Partager une seringue, un contenant pour la dilution, une pipe à crack ou une paille à sniffer peut mener à la transmission de l’hépatite ou du VIH. Sachez que les personnes  atteintes ne présentent pas souvent de signes ou symptômes, mais peuvent quand même  transmettre ces infections.

  • Ne jamais partager de matériel d’injection ou d’inhalation (seringue, pipe, paille, cuillère, filtre, eau etc.).
  • Toujours utiliser du matériel neuf.
  • Fréquenter les centres d’accès au matériel d’injection et d’inhalation (CAMI) pour obtenir du matériel d'injection et d’inhalation, des condoms ainsi que des conseils de prévention et de l'aide au besoin : Liste des centres d'accès au matériel d'injection et d'inhalation (CAMI)
  • Utiliser un condom au cours de chaque contact sexuel.
  • Se faire vacciner contre l'hépatite A et B.
  • Faire attention à la consommation d’alcool ou de drogue qui pourrait faire oublier d’utiliser le condom.
  • Passer des tests de dépistage régulièrement.